mercredi 3 septembre 2008

Amoureuse



Oui… comme toutes les filles elle a toujours rêvé d'être amoureuse… 
Le rencontrer, lui, le grand, le vrai, l'unique amour. Sauf que voilà ça ne s'est pas passé comme prévu… Un joli désenchantement. 
Son corps voudrait, son cœur aimerait bien mais sa raison lui dit de faire attention, de ne plus y aller… de résister ! De ne plus céder car finalement : l'amour n'est-il pas que le séduisant reflet du délaissement, de la trahison, de l'abandon qui va suivre, inévitablement ? 
L'amour d'un homme n'est-il pas finalement qu'une promesse non tenue ou mal tenue… un énorme mensonge… Une si jolie illusion de bonheur pour beaucoup de malheur… 
Alors elle lutte. Elle se défend. Elle ne tombe plus amoureuse. Elle lutte pour sa liberté. Pour le choix d'aimer qui elle veut, quand elle veut. Sans perdre le contrôle de sa vie, de son quotidien. Elle maîtrise de ce qui la rend heureuse, et ceux qui la font pleurer. En fait, elle ne pleure plus sauf sur elle même de temps en temps… Mais elle ne souffre plus, elle est détachée d'eux.
Garder cette liberté durement acquise après son premier chagrin d'amour… 
Liberté, indépendance, mots féminins, revendications masculines. 
Cette Liberté chérie que les hommes utilisent finalement dans leur seul intérêt. Au nom de l'épanouissement personnel nécessaire à l'amour. Liberté qu'elle leur accorde les yeux fermés et dont ils sont les seuls à se servir et qui la plonge, elle, dans une grande solitude… 
Elle se retrouve alors en attente permanente, et n'utilise plus cette liberté regagnée à chaque rupture.

Alors elle ne veut plus… Elle met des barrières et revendique sa liberté, son indépendance… Ça la rend dure, inaccessible et libre… Elle s'attribue le rôle de l'homme dans ses relations… Elle leur ment autant qu'elle se ment. Pour qu'ils ne s'approchent pas, ne s'attachent pas. Elle se repli alors sur elle-même en attendant la fin de l'histoire… Parce qu'il y aura une fin elle le sait… 

Ses amours sont un éternel recommencement… un doux et merveilleux désenchantement finalement…

Alors elle, ce qu'elle demande c'est être Amoureuse… encore…



1 commentaire:

Incompréhensions... a dit…

L'ambiguité féminine en quelques phrases... être libre et (ou?) se laisser emprisonner par l'Amour... très vrai!