vendredi 29 août 2008

Lilly pleure


Cela fait maintenant deux jours que Lilly pleure.

Elle pleure égoïstement et fièrement… Fièrement oui car elle ne se cache pas. Elle pleure à chaudes larmes… et ne retient rien. Non Lilly pleure la tête haute dans une jolie robe et avec le sourire…
Égoïstement ? Oui un peu quand même… car finalement rien ne devrait la faire pleurer.
Oh bien sûr il y a cette maladie à l'intérieure d'elle qui sommeille et menace chaque jour de se réveiller mais pour le moment elle est endormie. Ne la réveillons pas…
Le reste. Ben le reste va bien. Elle est entourée… parfois même trop. Oui elle est aimée, choyée, protégée. Elle fait ce qu'elle aime mais surtout elle fait ce qu'elle a choisit de faire. Elle mène la vie qu'elle avait envie de mener.
Alors pourquoi toutes ces larmes ?
Parce qu'elle est seule et que cela lui fait mal pour la première fois de sa vie. Pour la première fois de sa vie elle reconnaît que cela lui pèse de se réveiller seule le matin… que cela lui pèse de ne pas pouvoir partager le quotidien avec quelqu'un… Pour la première fois elle reconnaît que sa vie parfaite n'est pas si parfaite que ça… elle fait ce qu'elle aime, elle est entourée de sa famille si précieuse, de ses potes et de ses amis les vrais ceux qui ont tout traversé avec elle le bon comme le mauvais… Oui elle s'avoue tout ça et elle pleure… Attention elle ne veut pas quelqu'un a tout prix et préfère être seule que mal accompagnée… mais ok elle renonce… se protéger à tout prix à quoi bon… cela n'évite pas de souffrir… Voilà Lilly réalise que ouvrir son cœur n'empêche pas de le briser.
Elle le sait Lilly elle en a fait les frais récemment… D'ailleurs n'est ce pas à cause de lui qu'elle pleure Lilly ? …
Ce type adorable et bien sous tout rapport qu'elle a rencontré début juillet. Le premier homme de sa vie après lequel elle court… Le premier depuis longtemps auprès duquel elle aurait aimé se réveiller le matin… un qu'elle voulait présenter aux autres… D'ailleurs elle l'avait même invité la semaine dernière à les rencontrer mais à cette invitation il n'a pas répondu…
Lui.
Quelqu'un avec qui elle a passé plus de temps d'affiler en une semaine qu'avec qu'aucun en deux ans… Lui qu'elle a essayé de faire fuir pour finalement le rattraper à coup de jolis mots pendant un mois… et qu'elle croyait revenu…
Lilly pleure parce qu'elle s'est laissée aller à croire des choses, à espérer… Elle a même pensé ne pas être assez bien pour lui…
Car ce type est un minable comme les autres, un lâche… qui préfère fuir plutôt que de tenter quelque chose. Un de ceux qui préfère lui reprocher les choses plutôt que de s'avouer qu'il pourrait éprouver quelque chose… Un de ceux qui préfère le silence aux explications, un de ceux qui lui envoie les torts à la tronche au lieu de reconnaître les leurs… Un de ceux qui font le grand jeu des envies à deux tant que Lilly ne veut pas et qui fuient dès que Lilly veut bien… Un de ceux que finalement elle connaît trop bien. Un de ceux qui s'échappent et se murent dans le silence… Un lâche…

Alors oui Lilly pleure sur elle même… sur cette faille qu'il a ouverte… Elle verse des larmes sur cette Lilly coureuse et naïve qu'elle lui a montré, lui faisant des confidences… allant même jusqu'à lui expliquer qu'un monstre grandissait dans son ventre et que peut être ce serait la seule chose qui grandirait jamais… mais il n'a pas écouté… il a joué le romantique, il a écrit les choses qui font frémir et il a disparu… sans un mot.

Et Lilly a fondu en larmes et a réalisé…

Elle a tort c'est lui qui n'est pas assez bien pour elle…

Alors elle pleure Lilly, elle pleure sur son ego retrouvé.


1 commentaire:

Incompréhensions... a dit…

Chouette un nouveau texte!
J'aime beaucoup te lire avec Vanessa Paradis qui se met en fond sonore...
Ton texte me touche beaucoup, trop peut-être pour que j'arrive à mettre des mots... si ce n'est pour te remercier, comme toujours.